Hyperpigmentation

Hyperpigmentation ou dermite ocre, elle est due à l’éclatement de petits vaisseaux dus à une pression importante. D’abord de couleurs violacées, la libération de fer donne à la peau cette couleur ocre. La localisation est plutôt au niveau de la jambe et de la cheville caractéristique de l’insuffisance veineuse.

Infection

Biofilm, invasion et multiplication de micro-organismes (par ex. bactéries, virus, champignon, parasites au sein d’un macroorganisme (par ex. l’homme).

Infections de plaie à pyogène

Elles se caractérisent par une grosse formation de pus. Les germes responsables sont pour la plupart des staphylocoques et des streptocoques. Les deux familles de coques sont ubiquitaires et peuvent être présentes dans chaque plaie même si elle n’est pas visiblement souillée.

Interface

Syn : Gaze imprégnée

Interface de contact

Les interfaces de contacts se différencient des gazes de par leur structure (maillage extrêmement serré) et leur imprégnation (silicone et pas d’éléments gras). Elles s’appliquent sur le lit de la plaie pour empêcher ce dernier de coller avec le pansement.

Ischémie

(gr. tenir, retenir et sang )

Définition:
Diminution ou interruption de la perfusion d’un organe, d’une partie d’organe ou de tissu à la suite d’un trouble de l’apport sanguin artériel (par ex. par thrombose, embolie, thromboangéite oblitérante, vasospasme, tumeur).
Conséquence:
Nécrose lors d’état d’hypoxie prolongé.

Lactate de Ringer

La solution de lactate de Ringer contient moins de NaCl mais par contre du lactate de sodium. Elle contient donc moins de particules osmotiquement actives que la solution de Ringer. Elle est employée pour les brûlures et sur les plaies touchant de grosses surfaces. Sur le reste des plaies chroniques, la solution de Ringer suffit. Lors d’emploi sur de grandes surfaces, préchauffer la solution à température du corps.

LaMal

LaMal
La LaMal (Loi sur l’assurance Maladie du 18 mars 1994) pose les bases juridiques pour la prise en charge obligatoire des moyens et auxiliaires.
OAMal
Le conseil fédéral en date du 27 juin 1995 a précisé les contours de la LaMal dans une ordonnance sur l’assurance-maladie (OAMal)
OPAS
Les applications définies encore plus précisément se trouvent dans l’ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins (OPAS) éditée par le Département Fédéral de l’Intérieur en date du 29 septembre 1995.

Larvothérapie

Les larves de mouches stériles (asticots) sont posées sur une plaie nécrotique et/ou fibrineuse. Elles débarrassent la plaie des tissus morts tout en protégeant les tissus sains. Elles sont maintenues en place par un petit filet tissé fin, stérile et poreux à l’air.

Elles dissolvent les tissus morts qu’elles ingèrent puis les digèrent par des procédés protéolytiques. Elles génèrent ainsi un milieu favorable au bourgeonnement par la sécrétion de facteurs favorisant la cicatrisation et délétères pour les germes.
On trouve aussi des asticots en sachets d’alcool polyvinylique. La manipulation est alors plus simple. L’efficacité des larves est par contre limitée à la surface en contact avec le sachet et partant, peu adéquate en cas de lits de plaies fissurés ou peu réguliers.

Limitatio

Les produits peuvent être limités en ce qui concerne l’indication médicale, la quantité et la durée d’utilisation. Un produit assorti d’une limitation est reconnaissable au «L» qui suit le numéro de position. Les limitations peuvent s’appliquer à des produits individuels, à des sous- groupes ou à des groupes entiers de produits. Les mentions particulières sont indiquées pour chaque position de la LiMA.